mardi 24 mars 2009

Faire une carte de visite avec glabels.

Licence d'utilisation du tutoriel: GNU FDL ( GNU Free Documentation licence).

Le logiciel: « glabels 2.1.3 »

Plateforme: « linux »

Licence: « GPL »

Le site: glabels

Glabels, est distribué sous licence GPL, c'est un programme pour créer des étiquettes ou des cartes, la dernière version stable date du 22 Décembre 2008 .
Il est disponible sous Debian, Fedora et Ubuntu Universe, si par malheur vous ne trouviez pas, le fichier source est disponible à cette adresse:

http://glabels.sourceforge.net/download/


Pour faire ces cartes de visite vous aurez besoin de glabels et d'un paquet de feuille (ref 5010) de micro-application, carte de visite.

Apparemment la références 5010 n'existe plus mais la 5011 devrait avoir les mêmes caractéristiques, je n'ai pas sous la main pour tester mais il suffit de vérifier avec une règle les marges sur une des feuilles et changer dans la fenêtre « taille » de la carte si elles sont différentes.

DÉMARRER L'APPLICATION.

Vous allez dans Bureautique (sous Debian) et chercher glabels Labels Designer et vous voilà devant document vide (c'est écrit).

Vous allez dans le menu, « file » pour démarrer le créateur de patron, c'est ici que vous allez mettre le nom et la description, j'ai mis les références que j'ai trouvé sur le paquet de feuille. Micro-application, 5010 pour le numéro et carte de visite.

Une fois que c'est rempli, cliquez sur avancer, taille de la page c'est donc le format A4, la forme c'est carré ensuite avancer, vous devez mettre la taille des cartes, c'est en millimètres en partant du haut:

largeur : 90.0mm
hauteur : 50.0mm
arrondi : 00.0mm
déchet h: 00.0mm
déchet v: 00.0mm
marge : 03.2mm

Ensuite le nombre de disposition c'est : « 1 ».

Ensuite vient la disposition:

nombre h : 2
nombre v : 5
distance par rapport au bord gauche : 15.0mm
distance par rapport au bord haut : 22.0mm
espacement h : 90.0mm
espacement v : 50.0mm

Quand tout cela est fini, cliquez sur appliquer pour sauvegarder.

MAINTENANT NOTRE PETITE CARTE.

Cliquez dans le menu sur « New » pour ouvrir un nouveau document.

Sélectionner dans la fenêtre, type de média ce que vous venez de créer, c'est donc format A4 et micro-application 5010, carte de visite (si vous avez écrit la même chose que moi). Validez. Donnez un nom au fichier et enregistrer.

Maintenant à vous de remplir la carte.

T c'est pour mettre du texte.

La petite image c'est pour mettre une image.

Un clic à l'endroit ou vous voulez mettre le texte ou l'image, il est toujours possible de déplacer ensuite, pour changer la taille du texte c'est dans « style », famille et couleurs aussi.

Quand vous avez trouvez comment mettre tout cela sans sortir du petit cadre rouge, il vous reste à enregistrer et imprimer une planche.

POUR IMPRIMER.

Il faut aller dans le menu « print » si vous voulez la feuille entière vous cochez feuille « 1 », si vous voulez tester le résultat, cochez étiquettes, sélectionnez et mettre « 1 » dans le nombre d'étiquette.

Avant de lancer l'imprimante regardez dans « aperçu avant impression » cela permet de voir si quelque chose cloche.

LES SOURCES.

http://glabels.sourceforge.net/

pour télécharger glabels:

http://glabels.sourceforge.net/download/

Le site de framasoft:

http://www.framasoft.net/article4441.html

Le papier Micro Application:

http://www.microapp.fr/papier_cartes_de_visite_classique_5010.html

Un aperçu d'une carte.

mercredi 11 mars 2009

Debian Lenny version light

L’objectif est toujours le même : obtenir une installation légère qui permette de donner un second souffle à un vieux PC.

Je choisis donc de partir d’une Debian Lenny et je choisis une iso (http://www.debian.org/devel/debian-installer/) correspondant à une image de CD d’installation par le réseau.

Au boot le CD me propose de choisir entre une installation en mode texte et en mode graphique. Je choisis le mode graphique. Viennent ensuite le choix de :

* La langue
* Mon pays (tiens comme Ubuntu…)
* Le type de clavier
* Le nom de la machine
* Le nom du domaine de ma machine.

Il vous faut ensuite partitionner votre disque.

Une fois le partitionnement fait, un système de base est construit pour permettre la suite de l’installation. Vient maintenant le moment crucial d’indiquer le mot de passe root. Qui est ce root ? C’est le compte administrateur dans les distributions GNU/Linux ou apparentés. Il s’agit là d’une différence entre Debian et Ubuntu. Sur Ubuntu vous ne définissez jamais le mot de passe root. Le premier compte créé dispose de tous les privilèges dont celui de créer d’autres utilisateurs.

Vous devez ensuite créer le compte qui sera utilisé habituellement. Une fois fait, on configure la source des dépôts où l’installateur va télécharger les fichiers. On choisit un pays et un serveur.

Pour le choix des logiciels à installer on se contente du strict minium : “Système standard”. Voila il ne reste plus qu’à patienter le temps du téléchargement des paquets et de leur installation. Au démarrage suivant nous sommes en mode texte.

On se connecte avec le compte root et on ajoute les paquets nécessaires à la mise en place de "lxde" parce que je trouve cet environnement plus léger que Gnome.

#apt-get install lxde synaptic gdm obconf

Encore un peu de téléchargement, on redémarre (#reboot) et c’est fini.
Il faudra ensuite réinstaller quelques applications:

Videolan (VLC) pour la lecture vidéo en remplacement de Totem
Audacious (lecteur à la Winamp ou Xmms) pour la lecture audio
Iceweasel (le navigateur internet)
Claws-Mail pour la lecture du courriel (ainsi que le paquet Claws-Mail-i18n pour le support français)

LXDE est composé notamment d'OpenBox comme gestionnaire de fenêtres, de PCManFM comme gestionnaire de fichiers, de LXPanel pour gérer le panneau de bureau, LXAppearance pour gérer le thème, Leafpad comme éditeur de texte, GPicView comme visionneuse d'image.

Pour gérer le thème des fenêtres, ne pas oublier d'installer le paquet ObConf.
LXDE utilise GTK+ modifié pour une plus grande rapidité.

Son gestionnaire de fenêtres par défaut est Openbox, et son PCManFM. Cet environnement de bureau comporte également :

* Openbox:gestionnaire des fenêtres (par défaut).
* PCManFM:gestionnaire des fichiers (par défaut) très léger et très rapide. Il comprend des fonctions tels que Copier & Coller, la navigation avec des onglets (Similaire avec Firefox), un utilitaire de recherche de fichiers intégré, le chargement rapide des répertoires volumineux, l'association de fichiers, un aperçu pour les fichiers d'image, les liens favoris, la manipulation correcte des noms de fichiers d'encodage non-UTF8 et beaucoup d'autres fonctions.
* LXLauncher: Lanceur d'applications mode-facile.
* LXPanel: Panneau de bureau. Il peut générer automatiquement des menus pour l'installation d'applications à partir des fichiers *.desktop. Il peut être configuré à partir de la boîte de dialogue de préférence, et il n'y a nul besoin de modifier les fichiers configuration. Ce composant offre une boîte de dialogue "Run" avec auto-complétion.
* LXSession: Gestionnaire de sessions est utilisé pour démarrer automatiquement un ensemble d'applications et mettre en place un environnement de bureau opérationnel. A celà s'ajoute la possibilité de se souvenir, lors de la connection, quelles furent les dernières applications utilisées lors de la précédente session.
* LXAppearance: Commutateur de thèmes. Il est ainsi possible de changer facilement de thèmes, d'icônes et de polices de charactère utilisés par les applications.
* Leafpad: Editeur de texte.
* Xarchiver: Achiveur.
* GPicView: Afficheur d'image. Il comprend des fonctions d'éclairage. Démarrage rapide et l'interface est intuitif.
* LXTerminal: Emulateur de terminal.
* LXTask: Gestionnaire de tâches / surveillance de système.
* LXNM: gestionnaire de connection léger pour lxde qui supporte les connexions sans fils (Linux seulement)
* Openbox, window manager
* LXRandr, screen manager, permet de gérer la résolution de l'écran ainsi que des moniteurs externes

L'adresse du site officiel de Lxde.
http://lxde.org/





dimanche 1 mars 2009

J'ai testé "Phatch" sous Ubuntu.

Phatch (Photo-Batch) est un logiciel graphique (GUI) libre, distribué sous licence GNU/GPL, qui permet de traiter des images par lots : redimensionnement, réorientation, changement de nom, application d’un filigrane, ombrage, arrondi, ... Tout cela très facilement. A l’ouverture, il faut choisir la ou les actions que l’on veut effectuer.
Il faut sélectionner les actions dans l’ordre puis choisir un dossier qui contient les images à traiter.
Phatch a été développé en Python sous Ubuntu, l’installation ne pose donc aucun problème sous ce système.

L'adresse officiel du site de Phatch:
http://photobatch.stani.be/

Très facile d’utilisation, Phatch peut rendre de grands services aux utilisateurs qui doivent traiter de grandes quantités de photos avant de les envoyer sur un blog, de faire un diaporama ou pour les faire développer sur un site photo par exemple.